Si vous possédez une bibliothèque et un jardin,vous avez tout ce qu'il vous faut. (Cicéron)

lundi 23 août 2010

Randonnée chez les cousins

Samedi,petite randonnée à Alderney,nom anglais de l'île anglo-normande d'Aurigny,en face du cap de la Hague.








Départ le matin de Port-Diélette,sur le Victor Hugo.













Arrivée une heure après,au port de Bray.
En 1847,le gouvernement anglais,pour répondre à la création du port militaire de Cherbourg,décida de créer une base navale,dans la baie de Braye.L'île se vit pourvue d'une longue digue,et d'un ensemble de 13 forts.
L'arrivée de 3000 Britanniques fut fatale à l'usage du patois normand utilisé précédemment.













Au nord de l'île,on retrouve le même type de paysages,qu'au nord du Cotentin (Landemer,Cosqueville)
Le fort Clonque a été réaménagé en appartements de vacances.













Dans les rochers,des plantes et des lichens,arrivent à survivre.














Sur le sable,on trouve des choux maritimes.













Par un sentier escarpé,entre les bruyères et les fougères,on monte sur un plateau,occupé en partie par l'aérodrome.Parmi les ronces,on a la surprise de trouver des agapanthes.















Ces deux rochers blancs servent de refuges à une colonie d'oiseaux de mer.


























Ce plateau,dépourvu d'arbres,avec les rochers en contrebas,ressemble au nez-de-Jobourg.
En descendant,sur Sainte-Anne,les arbres,protégés,par la colline,des vents d'ouest,réapparaissent.
Dans cette petite ville,la présence du patois normand perdurent sur les plaques de rues.













L'église Sainte-Anne,construite en granit et en pierres de Caen,est entourée d'un cimetière,aux stèles baroques.














Sur les bancs de l'église,d'épais coussins,brodés au point de croix (cela s'impose),permettent de s'agenouiller confortablement pour la prière (une nouvelle idée de travaux pour notre chère Bout'fil).













Voilà,une randonnée d'une quinzaine de km,l'île est petite,mais mérite le détour.

dimanche 15 août 2010

Turandot

Au mois de décembre dernier,dans un billet consacré à Carmen,représenté à la Scala,j'avais ronchonné,car les spectacles de l'opéra de Paris n'étaient pas diffusés sur France Télévisions.
Nous avons eu le plaisir de voir la Tosca,en juillet,en direct d'Orange.













Mardi 17 août,sur France3,nous pourrons voir Turandot,enregistré le 18 juin,aux arènes de Vérone.
C'est un des opéras que je préfère,même si le personnage principal est antipathique,(on peut même dire que c'est une abominable s....e).Le personnage de Liu est émouvant,il y a de très beaux airs et des choeurs qui me font vibrer.
Alors,en attendant que l'Opéra de Paris se décide,enfin,à faire profiter un large public de ses productions,vous pouvez,mardi,apprécier cette oeuvre de Puccini.

lundi 9 août 2010

Gardins d' ichin (1)

Traduction,"jardins d' ici".

En achetant ce livre,j'ai découvert l'existence de "Cotentin côté jardins".
Cette associations regroupe les propriétaires de 22 jardins ouverts 2 week-ends par mois au public. 
J'ai commencé,samedi par visiter le jardin de Jérôme Goutier,la Bizerie.
Perdu,au milieu de la campagne,c'est un vallon ombragé,joliment en pente,avec une mare dans la partie la plus basse.
 Tout d'abord,en haut,près de la maison,on peut admirer des agapanthes,et des santolines.













Un peu plus loin,après une grande euphorbe,un bosquet formé de phormiums,de palmiers,d'une cordyline,vous donne l'impression d'avoir changer de continent.Le tout est surmonté d'un sublime eucalyptus dont les différents troncs lisses et blancs voluptueusement courbés,attirent la caresse.













Le sentier descend vers la mare,en passant devant un bouleau noir des Etats-Unis,dont l'écorce s'exfolie.
La mare où prospère une thalia dealbata,et des nymphéas,est entourée de fougères arborescentes,d'un gunnéra,d'astilbes et de kniphophias.













En remontant,outre un cornus controversa,on peut admirer des hydrangéas que le terrain, naturellement acide,a fait virer au bleu.













On remonte ensuite vers la maison,devant laquelle est installé un mini potager plein de charme,décoré avec un vieil arrosoir en zinc,et d'anciennes cloches à melons en verre.













Pour conclure,n'hésitez pas à visiter ce beau jardin un peu sauvage,à l'ambiance calme.
J'ai encore beaucoup à apprendre.
Je suis reparti avec une bouture de véronique rose et un cactus d'eau,cadeaux du propriétaire,qu'il en soit une nouvelle fois remercié.

mardi 3 août 2010

Nids dévastés

Au mois de mai,j'avais illustré un billet avec la photo du nid d'une cane col-vert.Le mois suivant,j'avais trouvé le nid dévasté,seul un oeuf subsistait.













En m'approchant,j'ai fait fuir la cane nichée 2m plus loin.Elle avait édifié un 2ème nid,et couvait d'autres oeufs. 
Malheureusement,ce nid a subi le sort du précédent.














La nature est cruelle.
Et plus triste,je découvre sur le net,la dévastation des nids du Poussin et de Bout'fil.
Bon,pour le Poussin,il semble que ce soit seulement une migration annuelle.
Douce pensée et gros bisous à Bout'fil.