Si vous possédez une bibliothèque et un jardin,vous avez tout ce qu'il vous faut. (Cicéron)

jeudi 20 janvier 2011

Un yaourt sur quatre

C'est le titre d'une information entendue hier,pendant l'émission "C dans l'air".
D'après une enquête britannique,sur quatre yaourts achetés,un est jeté,pour dépassement de la date de consommation.Tout comme Guy Roux ou Nigloo,je n'aime pas gâcher.Je ne suis pas radin,mais jeter de la nourriture me scandalise.Tout le monde se plaint de l'augmentation du coût  de la vie,et malgré cela ,on jette.
Pour moi c'est une insulte faite à tous ceux qui souffrent de la faim.Il m'est arrivé de consommer des yaourts dont la date de péremption était passée,ils étaient toujours bons.Le fromage n'est jamais que du lait caillé,et fermenté.
Je suis né après la guerre,mes parents,comme tout le monde ont connus les restrictions.A la maison,même si nous n'avions pas la télévision,nous avons toujours mangé à notre faim.Mon père avait un métier dur physiquement,et comme on dit ici"on ne fait pas tenir debout un sac vide".Ma mère est une très bonne cuisinière,et on peut se régaler sans manger des steacks dans le filet.J'ai ici son livre de cuisine,le fameux "je sais cuisiner" de Ginette Mathiot,dans cette édition,antérieure aux réfrigérateurs,il y a des conseils pour utiliser de la viande "avancée" (la laver à l'eau vinaigrée).Ces conseils ont disparus depuis.

Pour avoir été  trop mangés pendant la guerre,les rutabagas et topinambours avaient disparus des marchés.
Depuis quelques années,ils réapparaissent.
J'avais oublié un tubercule,en terre l'an dernier,Cette année,j'ai retrouvé 3kg de topinambours pour ce seul pied.


J'aime bien ce légume,le goût se rapproche du fond d'artichaut.

Je profite du beau temps pour travailler un peu au jardin.J'ai coupé des branches du saule,cassées par la neige.

lundi 10 janvier 2011

Retour

Tout d'abord,je vous souhaite à toutes et à tous une merveilleuse année,une parfaite santé (tant pis pour nos amis toubibs ),et la réalisation de tous vos projets.


Comme l'an dernier,j'ai rejoint des amis,qui depuis 4 ans,métamorphosent une grange en sublime maison moderne,sur plusieurs niveaux.
Le séjour et la cuisine n'étant plus en chantier,ils ont décidé d'inviter leurs voisins,en 4 fois,pour des "apéritifs dinatoires".
J'avais eu la bonne idée d'apporter ma crèche pliante et mon petit sapin.


Voila pour la déco de Noël.
En outre,j'avais apporté des petits financiers et des palets fins aux amandes de la Maison du Biscuit,plus des  Schwowebredeles et des Anisbredeles,suivant la recette de Gouli.
L'année dernière,lorsque j'avais fait la connaissance de Poussin,il avait eu la gentillesse de m'offrir des cannelés.J'ai trouvé sur le site Marmiton une bonne recette,et ceux que j'ai apporté on eu beaucoup de succès.J'ai dû envoyé la recette aux voisins.

Voici la recette:
CANNELES

½ litre de lait

1 pincée de sel

2 œufs  + 2 jaunes

½  gousse de vanille

100g de farine

200g de sucre en poudre

50g de beurre

2 cuillérées à soupe de rhum

Faire bouillir le lait,la vanille et le beurre.

Mélanger la farine,et le sucre,puis les œufs et les jaunes,un à un.

Ajouter,le lait bouillant.

Laisser refroidir,puis incorporer le rhum.

Remplir les moules à cannelés,jusqu’à 5mm du bord.

Mettre au four préchauffé à  230° pendant 7 minutes.

Baisser la température à 180°,laisser cuire encore 40 minutes.

Démouler sur une grille.

Les soirées ont été réussies,les différents voisins sont charmants.
Je trouve rassurants que dans une commune de 1000 habitants en province,un couple d'hommes soit  accepté aussi naturellement qu'un couple hétérosexuel.
Il est vrai que mes amis sont adorables.Ils ont comme voisine une vieille dame de 93ans.Le 31 décembre,au matin,son aide-ménagère,affolée,est venue frapper à la porte.Une fuite d'eau inondait la cuisine.
Aussitôt,nous nous sommes précipiter pour aider.Il a fallu trouver le robinet d'arrêt,sous une dalle dans le jardin,éponger,et remettre en ordre,appeler le plombier.
Je trouve qu'il y a beaucoup plus d'entraide dans les petites communes,que dans les villes de la région parisienne.
Je suis de retour,avec en souvenir un flacon de très vieux cognac.